En réaction à mon article Rétablir le son sous Ubuntu 8.10 “Intrepid Ibex” qui semble en avoir dépanné plus d’un(e), j’ai reçu quelques commentaires qui m’invitaient à creuser du côté de la résolution des problèmes causés par PulseAudio plutôt que de proposer une alternative basée sur la mise à jour de ALSA.

J’ai donc cherché à savoir ce qu’il était possible de faire, en commençant par lire un tutoriel HOWTO: PulseAudio Fixes & System-Wide Equalizer Support qui m’avait été signalé parmi les commentaires à mon article.

Ce tutoriel ne m’a malheureusement pas permis de rétablir un fonctionnement normal de PulseAudio, mais peut-être est-ce parce que j’avais déjà mis à jour ALSA.

Néanmoins, la lecture de cet article a porté à ma connaissance des faits que j’ignorais et que résume ainsi Lennart Pöttering, le développeur principal de PulseAudio.

Some distributions did a better job adopting PulseAudio than others. On the good side I certainly have to list Mandriva, Debian, and Fedora. OTOH Ubuntu didn’t exactly do a stellar job. They didn’t do their homework. Adopting PA in a distribution is a fair amount of work, given that it interfaces with so many different things at so many different places. The integration with other systems is crucial. The information was all out there, communicated on the wiki, the mailing lists and on the PA IRC channel. But if you join and hang around on neither, then you won’t get the memo. To my surprise when Ubuntu adopted PulseAudio they moved into one of their ‘LTS’ releases rightaway. Which I guess can be called gutsy — on the background that I work for Red Hat and PulseAudio is not part of RHEL at this time. I get a lot of flak from Ubuntu users, and I am pretty sure the vast amount of it is undeserving and not my fault.

Pour celles et ceux qui ne sont pas férus d’Anglais, voici ma traduction.

Certaines distributions ont fait un meilleur travail que d’autres en adoptant PulseAudio. Du bon côté je dois citer Mandriva, Debian et Fedora. De l’autre côté Ubuntu n’a pas vraiment fait un travail formidable. Ils n’ont pas fait ce qu’il fallait. Adopter PulseAudio dans une distribution demande beaucoup d’efforts, dans la mesure où il s’interface avec énormément de choses dans pleins d’endroits. L’intégration avec les autres systèmes est cruciale. Les informations étaient largement diffusées, communiquées sur le wiki, les listes de diffusion et sur le canal IRC de PulseAudio. Mais si vous n’y allez pas, vous ne le saurez pas. À ma grande surprise, lorsque Ubuntu a adopté PulseAudio ils l’ont tout de suite intégré dans une de leurs ‘LTS’. Ce qu’on pourrait qualifier d’audacieux — puisque même chez Red Hat, pour qui je travaille, PulseAudio n’est pas encore intégré à RHEL. Beaucoup d’utilisateurs d’Ubuntu m’ont tiré dessus, et j’ai le sentiment qu’en règle générale ce n’est pas mérité et pas de ma faute.

Je n’ai bien sûr pas la compétence nécessaire pour dire si ces propos sont le reflet de la réalité, mais compte-tenu du nombre très important de remontés qu’il y a eu sur l’adoption de PulseAudio dans Ubuntu (cherchez par exemple problème pulseaudio ubuntu dans Google), il semble bien que Canonical va devoir améliorer l’intégration de PulseAudio dans Ubuntu.

En conclusion, je dirais que l’enthousiasme de Canonical pour PulseAudio les a peut-être fait aller un peu vite en besogne, mais au vu du travail déjà fait par l’équipe Ubuntu, je reste confiant.